News: Il était une fois 1914, à Stavelot


14-03-2014

Du 21 mars au 16 novembre, l’Abbaye de Stavelot s’intègre au calendrier officiel du centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale, avec "Il était une fois 1914", qui allie bande dessinée et exposition. Tarif réduit avec Carte PROF.

Partenaire de Carte PROF, l'Abbaye de Stavelot propose un événement qui allie bande dessinée et exposition, du 21 mars au 16 novembre.

La bande dessinée « Il était une fois 1914 », réalisée et éditée par l’Abbaye de Stavelot et diffusée par l’Institut du Patrimoine wallon, est une œuvre collective et inédite. Une dizaine de dessinateurs et scénaristes wallons ont participé à ce projet ambitieux en réalisant chacun un récit illustré : Venanzi, Barthelemy, Hamo, Jarbinet, Jamar, Carin, Chardez, Courtois, Dugomier, Pierret, Marc-Renier et Van Linthout. Chaque récit se rapporte à une région de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la ville martyre de Stavelot à Mons et de Bruxelles à Liège.

Dans un souci chronologique, les récits retracent l’invasion de l’armée allemande en Belgique, mais pas seulement. En effet, l’Abbaye de Stavelot a choisi un point de vue unique et inédit sur la « Der des Ders ». Cette bande dessinée, destinée aux enfants, aux parents et aux grands-parents, raconte la petite histoire dans la grande histoire, en abordant des thèmes comme les massacres de civils, l’aide de l’armée française en Wallonie, la légende des Anges de Mons, la Croix-Rouge, la résistance ou encore l’organisation de la vie quotidienne. L’album se clôture par un cahier graphique et pédagogique qui fournit au lecteur un complément d’information sur les différentes thématiques et qui intègre dans l’histoire les récits de vie, fictifs ou véridiques.

L’exposition « Il était une fois 1914 » a comme fil conducteur la bande dessinée du même nom. Elle est complémentaire à la BD : elle raconte, explique et matérialise les différentes thématiques. L’exposition est mise en valeur par l’apport de lettres, dessins, journaux, documents, armes, objets du quotidien ou encore vêtements dessinés dans les planches originales exposées pour la circonstance. L’exposition enrichit donc la bande-dessinée de l’aspect tridimensionnel qui lui fait défaut.

Cet événément a nécessité la collaboration de plusieurs collectionneurs et de quantité d'institutions ou associations: le Service Archives du Musée de l’Armée (Bruxelles), le Cercle d’Histoire et de Traditions de Libin, la Ville de Tamines, le Musée d’Histoire militaire de la Ville de Mons, le Musée communal d’Herstal, la Fondation Adolphe Hardy (Dison), la Bibliothèque, l’Office du Tourisme et le Centre Culturel de Stavelot, le Musée du Circuit de Spa-Francorchamps et son partenaire Ars Mechanica FN-Herstal, le Musée d’Art Religieux Régional et de l’Ancienne Abbaye de Stavelot et son partenaire l’Amicale du 12ème de Ligne de Spa, l’Association Internationale des Amis de Guillaume Apollinaire, le Service de Déminage de l’Armée Belge, la Province de Liège Culture et Tourisme, Musées et Société en Wallonie (MSW), l’Institut du Patrimoine wallon (IPW), Wallonie Bruxelles Tourisme (WBT), le Commissariat Général au Tourisme (CGT) et la Fédération Wallonie Bruxelles.

Tarif réduit sur présentation de Carte PROF.

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof