Partenaire: Le Boson

Informations générales

 


  

Le boson est un lieu de création théâtrale implanté dans le quartier universitaire du Cimetière d’Ixelles.

- Lieu de création: nous accueillons régulièrement en résidence des compagnies professionnelles;

- Lieu de recherche : nous organisons au moins une fois par an des ateliers-laboratoires de jeu pour acteurs professionnels;

- Un théâtre pour recevoir le grand public: le boson ouvre ses portes deux à trois fois par an pour des séries de représentations théâtrales de qualité.

Avec sa salle de 40 places seulement, le boson offre aux spectateurs une proximité exceptionnelle avec les acteurs. Cette proximité incite l’équipe de création à travailler en finesse, sur l’intérieur plutôt que sur l’apparence, à voix basse plutôt que portée, avec intensité et sincérité. Le public peut alors capter le jeu dans ses moindres détails, tout en restant dans la position confortable d’observateur. C’est ce qui en fait une expérience unique pour le spectateur, une expérience infiniment intime.


Rubriques de la Carte PROF:
Salles de spectacles, cinémas, théâtres, centres culturels,...


Informations pédagogiques

Selon le spectacle, les demandes et les disponibilités, nous pourrons envisager un tarif adapté et une intervention du metteur en scène ou des comédiens.

Chaque soir de représentation, le bar au premier étage devient un lieu de rencontres convivial et chaleureux où les spectateurs échangent leurs impressions avec les acteurs.


Avantages

Tarif préférentiel
Les tarifs varient en fonction du spectacle. Nous proposons 4 catégories de prix:
- prix plein;
- réduction seniors et Carte PROF;
- réduction artistes et étudiants;
- Article 27.
Veuillez consulter la page du spectacle pour connaître les différents tarifs.

Étant donné la petite jauge (40 places), les réservations sont indispensables (par téléphone : 0471 32 86 87 ou par mail : reservations@leboson.be).


Evènements

"Sonate d'automne"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 09-10-2018 au 26-10-2018
A l'invitation de sa fille Eva, Charlotte débarque avec armes et bagages dans la bourgade de Binder, au fin fond de la Suède. Elles ne se sont plus vues depuis 7 ans. Il va falloir remettre les pendules à l'heure. Il y a eu la mort récente du vieux Leonardo, le compagnon de Charlotte. Mais Il y a eu aussi le drame de la noyade du jeune fils d’Eva et Viktor dans le puits du jardin.

Au fil de la soirée, les histoires se racontent et derrière elles la trajectoire de deux femmes liées par leur lien de sang : l'une, la mère, brillante pianiste à la carrière internationale, talentueuse, volontaire, directe et dominatrice. L'autre, la fille, effacée, incapable d'aimer, bien décidée à en découdre, à se faire reconnaître, après l'abandon qu'elle estime avoir subi. Un troisième personnage veille dans la chambre du dessus, Lena, la petite sœur d'Eva, handicapée, incapable de s'exprimer, mais qui sent tout, perçoit tout, comprend tout. Et puis, il y a le seul homme de cette histoire, le mari d’Eva, narrateur et observateur impuissant, tant les mots lui manquent...

Le combat s’engage : Eva plante sa sœur devant sa mère forcée de jouer la comédie maternelle. De son côté Charlotte donne une leçon de piano magistrale et humiliante à sa fille. La nuit tombe, les deux femmes revisitent leur passé, les concerts moins brillants, le retour de la mère au bercail et les angoisses de la fille de ne jamais être à la hauteur d'une telle mère : trop belle, trop douée, trop éloquente. Mais la sentence tombe inexorable : tu es coupable ! De quoi ? Je ne sais pas, coupable ! Charlotte remonte la chaîne : elle ne se souvient pas du moindre contact physique avec ses parents. Bref, elle a fait comme elle a pu. Mais Eva sort sa dernière carte : Lena, sa maladie, c'est de sa faute... le chaos est total, on ne distingue plus le vrai du faux. Ce que l'on sent avec clarté, c'est combien leurs relations aux autres se sont dégradées avec le temps, jusqu’à pervertir profondément les rapports et les sentiments...

Cette dégradation même est incarnée chez Lena qui parviendra à ramener chacune sur une voie vivante, l'une à son art, l'autre à son cœur.

Texte Ingmar Bergman
Traduction française de Carl Bjurström et Lucie Guillevic © Editions Gallimard
Mise en scène Bruno Emsens
Avec Jo Deseure, Julie Duroisin, Francesco Mormino et la participation d'Inès Dubuisson
Scénographie Vincent Bresmal / Coiffure Thierry Pommerell / Création costumes Chandra Vellut / Création sonore Sébastien Fernandez / Création lumière Renaud Ceulemans / Création images (vidéo) Thomas Schira / Création sonore (vidéo) Quentin Jacques / Régie Show Up!

Une production de la compagnie des bosons

9 > 26 octobre 2018, du mardi au samedi à 20h15.

Avantages Carte PROF:

Tarif réduit avec Carte PROF (valide du 09-10-2018 au 26-10-2018)