Partenaire: Le boson

Informations générales

 


  

Le boson est un lieu de création théâtrale implanté dans le quartier universitaire du Cimetière d’Ixelles.

- Lieu de création: nous accueillons régulièrement en résidence des compagnies professionnelles;

- Lieu de recherche : nous organisons des ateliers-laboratoires de jeu pour acteurs professionnels;

- Un théâtre pour recevoir le grand public : le boson ouvre régulièrement ses portes pour des séries de représentations théâtrales de qualité.

Avec sa salle de 40 places seulement, le boson offre aux spectateurs une proximité exceptionnelle avec les acteurs. Cette proximité incite l’équipe de création à travailler en finesse, sur l’intérieur plutôt que sur l’apparence, à voix basse plutôt que portée, avec intensité et sincérité. Le public peut alors capter le jeu dans ses moindres détails, tout en restant dans la position confortable d’observateur. C’est ce qui en fait une expérience unique pour le spectateur, une expérience infiniment intime.


Rubriques de la Carte PROF:
Salles de spectacles, cinémas, théâtres, centres culturels,...


Informations pédagogiques

Selon le spectacle, les demandes et les disponibilités, nous pourrons envisager un tarif adapté et une intervention du metteur en scène ou des comédiens.

Chaque soir de représentation, le bar au premier étage devient un lieu de rencontres convivial et chaleureux où les spectateurs échangent leurs impressions avec les acteurs.


Avantages

Tarif préférentiel
Les tarifs varient en fonction du spectacle. Nous proposons 4 catégories de prix:
- prix plein;
- réduction seniors et Carte PROF;
- réduction artistes et étudiants;
- Article 27.
Veuillez consulter la page du spectacle pour connaître les différents tarifs.

Étant donné la petite jauge (40 places), les réservations sont indispensables (par téléphone : 0471 32 86 87 ou par mail : reservations@leboson.be).


Evènements

"Sonate d’automne au boson"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 11-10-2019 au 25-10-2019
Bergman est l’homme de l’impossibilité de communiquer. Il fallait deux comédiennes très fortes pour porter ce combat sur scène. Jo Deseure en Charlotte hystérique et narcissique et Julie Duroisin formidable en Eva, la fille meurtrie, niée toute sa vie par sa mère, ne jouent pas ces rôles, elles les incarnent, elles sont ces femmes - Guy Duplat, La Libre Belgique

A l’invitation de sa fille Eva, Charlotte débarque avec armes et bagages dans la bourgade de Bindal, au fin fond de la Suède. Elles ne se sont plus vues depuis 7 ans. Il va falloir remettre les pendules à l’heure. Il y a eu la mort récente du vieux Leonardo, le compagnon de Charlotte mais aussi le drame de la noyade du jeune fils d’Eva et Viktor dans le puits du jardin.
Au fil de la soirée, les histoires se racontent et derrière elles la trajectoire de deux femmes liées par leur lien de sang : l’une, la mère, brillante pianiste à la carrière internationale, talentueuse, volontaire, directe et dominatrice. L’autre, la fille, effacée, incapable d’aimer, bien décidée à en découdre, à se faire reconnaître après l’abandon qu’elle estime avoir subi. Un troisième personnage veille dans la chambre du dessus, Helena, la petite sœur d’Eva, handicapée, incapable de s’exprimer, mais qui sent tout, perçoit tout, comprend tout. Et puis, il y a le seul homme de cette histoire, le mari d’Eva, narrateur et observateur impuissant, tant les mots lui manquent...
Le combat s’engage : Eva plante sa sœur devant sa mère forcée de jouer la comédie maternelle. De son côté Charlotte donne une leçon de piano magistrale et humiliante à sa fille. La nuit tombe, les deux femmes revisitent leur passé, les concerts moins brillants, le retour de la mère au bercail, les angoisses de la fille de ne jamais être à la hauteur d’une telle mère : trop belle, trop douée, trop éloquente. Mais la sentence tombe, inexorable : tu es coupable ! De quoi ? Je ne sais pas, coupable ! Charlotte remonte la chaîne : elle ne se souvient pas du moindre contact physique avec ses parents. Bref, elle a fait comme elle a pu. Mais Eva sort sa dernière carte : Lena, sa maladie, c’est de sa faute... le chaos est total, on ne distingue plus le vrai du faux. Tout est perverti, incohérent, malade… Aux abords de ce champ de bataille, Héléna écoute et ressent…


11 > 25 octobre, du mardi au samedi à 20h15

Avantages Carte PROF:

Sonate d’automne (valide du 11-10-2019 au 25-10-2019)
L'avantage Carte Prof : 22€ au lieu de 25€

L'adresse où ont lieu les représentations : le boson, 361 chaussée de Boondael, 1050 Ixelles

"Gioia perfetta au boson"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 05-11-2019 au 16-11-2019
Le 30 mai 2017, Etienne Van der Belen part du Valais, en Suisse, et marche près de 1.000 km vers Assise, en Italie. Sur la route, il tient un carnet de voyage, rencontre des gens, enregistre les sons de la nature et filme ses pieds...

C’est le récit d’un homme qui explore la marche comme une expérience de la liberté, un apprentissage de la lenteur et du dénuement, en rupture avec l’hyper activité constante de ce siècle.

C’est aussi le récit d’un tiraillement intérieur entre l’idéal de cette aventure, sa projection rêvée et l’expérience du réel dans toute sa rugosité.

Partant d’éléments glanés sur la route, le spectacle glisse progressivement d’un récit de voyage à une forme plus onirique, où l’expérience vécue cède la place à l’imaginaire.

Histoire d’un homme qui, dans cette volonté de rencontrer le réel, rencontre aussi ses obsessions, ses fantasmes, ses inquiétudes.

C’est enfin la question de la transmission et du partage d’une expérience singulière : quelle forme théâtrale donner à cette aventure de l’intime et du sensoriel ?

5 > 16 novembre, du mardi au samedi à 20h15

Avantages Carte PROF:

Traces du chemin (valide du 05-11-2019 au 16-11-2019)
L'adresse où ont lieu les représentations : le boson, 361 chaussée de Boondael, 1050 Ixelles

L'avantage Carte Prof : 22€ au lieu de 25€

"The Wild Party au boson"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 01-12-2019 au 04-12-2019
Une étrange histoire d'amour, d'alcool, de sexe et de jazz ...

The Wild Party exsude une fièvre contagieuse qui vous fait frétiller les pieds autant que les oreilles. - Catherine Makereel, Le Soir

The Wild Party nous plonge au cœur du New-York des années 30, en pleine prohibition, quand les Blancs ont découvert le jazz … Celui des Noirs.
Chez Queenie et Burrs, la fête bat son plein, jusqu’à l’arrivée fracassante du ténébreux Mister Black qui fait chavirer le cœur de la maîtresse des lieux.
Comme un cri de rage des années folles, ce long poème écrit en 1928 et censuré dès sa sortie à Boston, raconte sans pudeur aucune, une nuit de débauche, un amour tragique, une fête sans lendemain : ça chante, ça danse, ça boit, ça sniffe, ça hurle, ça pleure, ça touche… ça transpire le jazz.
Sur scène, un acteur et quatre jazzmen se fondent en un formidable quintet pour nous raconter cette histoire avec autant de mots que de notes.

1 > 4 décembre à 20h15

Avantages Carte PROF:

The Wild Party (valide du 01-12-2019 au 04-12-2019)
L'adresse où ont lieu les représentations : le boson, 361 chaussée de Boondael, 1050 Ixelles

L'avantage Carte Prof : 22€ au lieu de 25€

"Pour un oui ou pour un non au boson"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 21-01-2020 au 01-02-2020
En moins de 70 minutes, une amitié de 30 ans va être disséquée de fond en comble, jusqu'à l'os, débusquant les violences, les envies mais aussi la tendresse de ces deux hommes sans concession.

Deux hommes se font face : l’un veut comprendre ce qu’il y a eu, l’autre dit que ce n’est rien, « ce qui s’appelle rien… ce qu’on appelle ainsi… en parler seulement, évoquer ça… ça peut vous entraîner… (…) Personne, du reste… personne ne l’ose… On n’en entend jamais parler… ». Pourtant il va oser, oser dire les mots et avec eux, le fond de son sentiment. Le risque c’est de perdre une amitié de trente ans. L’enjeu est énorme pour l’un comme pour l’autre.
Mais pourquoi dire le fond de son sentiment et risquer tant ? Ne vaut-il pas mieux se taire parfois ? Il ne s’agirait pas de nier, de refouler, de faire comme si de rien n’était, non... ce serait plutôt d’assumer le silence entre eux deux pour préserver l’essentiel.
C’est d’abord ce que l’un des deux tente, mais l’autre insiste, fait pression. Alors les mots deviennent tranchants comme des scalpels. L’affrontement est inévitable, on dissèque jusqu’à l’os, non sans un certain plaisir d’ailleurs, pour constater le désastre, ou alors pour se rendre compte que l’essentiel subsiste malgré tout…

21 janvier > 1er février, du mardi au samedi à 20h15

Avantages Carte PROF:

Pour un oui ou pour un non (valide du 21-01-2020 au 01-02-2020)
L'adresse où ont lieu les représentations : le boson, 361 chaussée de Boondael, 1050 Ixelles

L'avantage Carte Prof : 22€ au lieu de 25€

"La brèche au boson"
1050 - Bruxelles - Ixelles

du 24-03-2020 au 03-04-2020
A la mort de sa grand-mère, une petite fille décide qu’elle on ne la mettra jamais dans une boite. Elle va grandir, et vivre sa vie. Biologiste, elle devient chercheuse. Elle s'intéresse à un animal en particulier, une méduse. Un jour, elle va faire une découverte la concernant, découverte qui va la bouleverser.

La Brèche est une fable sur notre rapport à la finitude, à notre finitude, une invitation.



24 mars > 3 avril, du mardi au samedi à 20h15

Avantages Carte PROF:

La brèche (valide du 23-03-2020 au 03-04-2020)
L'adresse où ont lieu les représentations : le boson, 361 chaussée de Boondael, 1050 Ixelles

L'avantage Carte Prof : 22€ au lieu de 25€