News: Céramique moderne et contemporaine à Mariemont


© Musée royal de Mariemont - M.L.

15-02-2014

Le musée de Mariemont expose une sélection de céramiques rarement montrées, jusqu'au 30 aout. L'entrée est gratuite avec Carte PROF.

Le musée de Mariemont n'a pas la possibilité de dévoiler au public toutes ses colletions de céramiques. Pour cette raison, une sélection de pièces rarement montrées, créées entre la fin du 19e siècle et aujourd’hui, est installée dans la salle carrée.

Au coeur de cette présentation, le public retrouvera l’allégorie du feu de Raymond-Henri Chevallie, réalisée vers 1936-40 (voir illustration). Cette grande murale en faïence émaillée et dorée était disposée dans les bâtiments administratifs de la faïencerie Boch Frères Keramis à La Louvière. Acquise en 2006 par Mariemont, cette oeuvre, outre ses qualités esthétiques typiques de l’Art Déco, dialogue avec nos collections anciennes par le mythe antique qu’elle illustre.

D’autres créations telles que «Odore di Femmina» de Johan Creten, Eremoh Elgueva (Homère aveugle) de Christian Gonzenbach, ou le groupe en porcelaine émaillée de Cathy Coez, renforcent cette dimension à la source de l’exposition récente Remake.

Au-delà de cette thématique postmoderne, d’autres œuvres complètent ce panorama inédit : des rouges de cuivre du céramiste anglais Bernard Moore (acquis par Raoul Warocqué en 1910), des céramiques de Christiane Lebrun, une série de théières de Janet Deboos, une grande coupe d’Arnold Annen, des grès d’Antoine de Vinck et quelques pièces coréennes de la collection extrême-orientale du musée.

Toutes ces oeuvres prendront place pour quelques mois à côté de l’ensemble «Les sept Samouraïs» de la céramiste et peintre bruxelloise Chantal Talbot. Cette série de sept panneaux, empruntée aux collections du Centre Keramis, illustrera la journée d’étude «Décor et narration»

A découvrir dans la Salle carrée jusqu'au 30 août 2014. Fermeture entre 12h30 et 14h.

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof