News: Ingrid von Wantoch Rekowski au Martyrs


© Théâtre des MArtyrs

09-12-2018

Le théâtre des Martyrs à Bruxelles accueille Ingrid von Wantoch Rekowski pour deux spectacles: In H-Moll (du 18 au 22 décembre) et Raphaël, les sirènes et le poulet (du 26 au 30 décembre). Prix réduit avec Carte PROF.

In H-Moll d’après la Messe en Si de Bach et Raphaël, les sirènes et le poulet, reprenant des duos célèbres du répertoire musical.

Deux spectacles signés Ingrid von Wantoch Rekowski, l'occasion d'embarquer pour un double périple, à la croisée de la transcendance divine et des imperfections humaines, entre gestualité raffinée et humour allumé, érudition et rigolade – une musique pour les yeux et un théâtre pour les oreilles.

Dans In H-Moll, librement inspiré de la Messe en si mineur, le chef-d’œuvre de Bach s’incarne dans les voix a capella de dix acteurs qui se répartissent des bribes de la partition, chuchotées, esquissées, tripotées. Les voilà sublimant l’imperfection humaine, semblant toujours sur le fil, au bord de la chute, dans leurs mille et une tentatives de célébrer le texte musical. Entre élans et affaissements, la musique ne guide pas seule les corps, ils s’appuient sur la peinture et la statuaire baroque. Les comédiens semblent s’être échappés d’un tableau dans lequel ils ont du mal à rester figés. Ils sont en éternel mouvement, se touchant d’un coup de coude, se retrouvant agglutinés les uns aux autres, telle une hydre en perpétuel mouvement, voulant se sauver de sa propre monstruosité : corps secoués comme hors de toute maîtrise possible, entre ici-bas et au-delà, ils sont grotesques, dérisoires, sublimes et humains, trop humains.

On notera le jeudi 20 décembre, après le spectacle In H-Moll, le "Vis-à-vis - Musique en corps" animé par Yannic Mancel. 

Dans Raphaël, les sirènes et le poulet, cinq personnages et un pianiste entament un récital de duos célèbres (Adam et Eve de Haydn, Œdipe et le Sphinx de Stravinsky, Blanche Neige et la Reine de Walt Disney...). Tandis que certains acteurs chantent et que le pianiste joue les thèmes musicaux, d’autres donnent à voir, en contrepoint, des facettes différentes de ces grands sujets. Ainsi les tentatives de séduction, l’amour, la jalousie, la solitude, le désir, l’horreur, le sentiment de l’absolu et de la mort vont submerger et bousculer les acteurs, faisant de leurs interventions une performance peu protocolaire.
Baroque, grotesque et dérision s’unissent pour montrer la beauté des failles, des dérapages, des fragilités. Leur drôlerie aussi. Avec un sens du rythme, de la pulsation, des énergies et du découpage particulièrement fin, où la tragédie vire à la comédie et où le romantisme a de drôles d’air de gag à la Buster Keaton, Ingrid von Wantoch Rekowski compose un décalage visuel, sonore et organique sur les figures de style et confère à la musique une puissance subtilement ironique.

Découvrez "le style" d'Ingrid von Wantoch Rekowski via la page Facebook Carte PROF.

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof