News: Commémoration du Centenaire de l'Armistice 14-18


©WHI

20-09-2018

La commémoration du Centenaire de l'Armistice 14-18 sera l'un des sujets principaux de cette rentrée scolaire. Plusieurs partenaires Carte PROF peuvent être des destinations de visites scolaires et/ou être une base documentaire importante. Faisons le point.

Cette rentrée scolaire 2018 coïncide avec la commémoration du Centenaire de l'Armistice 14-18. Elle sera donc inscrite dans la planification annuelle de bon nombre d'enseignants.

Plusieurs partenaires Carte PROF, et cette liste ne se veut en aucun cas exhaustive, sont à disposition des enseignants, soit dans le cadre d'une visite scolaire, soit dans le but de fournir un support ou de la documentation qui sera fort utile à la préparation de vos différents cours.

Notez bien que les partenaires Carte PROF sont cités par ordre alphabétique.

AU-DELÀ DE LA GRANDE GUERRE : 1918-1928
Le War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée se penche au travers de cette exposition sur les années folles, cette espèce de course effrénée dans l'euphorie de la victoire. En 1920, Ferdinand Foch avait prédit "Ce n’est pas une paix, c’est un armistice de 20 ans". L'histoire lui donnera malheureusement raison... L'exposition sera accessible du 21 septembre 2018 au 22 septembre 2019. On retiendra qu'une inauguration festive est programmée le 23 septembre, tandis qu'une "journée Profs" sera organisée le 17 octobre.

BRUXELLES 11/1918. DE LA GUERRE A LA PAIX?
Le Musée BELvue à Bruxelles reviendra du 26 septembre au 6 janvier sur cette période qui fut si particulière pour notre capitale, et plus précisément sur la période qui s'étend du début de l'offensive finale jusqu'à l'immédiate après-guerre.

GUERRE ET PAIX: SPA 1914/1920
Jardin d’hiver du Pouhon Pierre le Grand de Spa vous invite jusqu'au 2 décembre à revivre tel un lent fondu-enchainé cette période charnière "où rien ne sera plus comme avant". Spa passera ainsi du statut de ville occupée à celui de ville hôte du GQG Allemand (bien malgré elle) puis de la Commission d’armistice, en 1919, et de la Conférence de la Paix en 1920.

LA DÉFENSE VUE À TRAVERS L’OBJECTIF
Cette exposition, installée au sein du War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée jusqu'au 3 décembre 2018, nous rappelle que la guerre 14-18 fut le premier conflit photographié et filmé de façon quasi systématique, et surtout organisée. C'est en effet en 1915 que fut créé le "Service Photographique de l’Armée belge" qui deviendra rapidement le "Service Cinématographique de l’Armée belge",  lequel existe toujours e.a. au travers des magazines Vox et TéléVox. 

LE BOYAU DE LA MORT
Souvenons-nous que durant 4 longues années les soldats se sont véritablement enterrés dans des tranchées, pour faire face à l'ennemi et pour gagner, souvent au prix de nombreuses vies perdues, quelques mètres de terre... Situé à Diksmude, cette authentique tranchée, baptisée le Boyau de la Mort permet aux visiteurs de se rendre compte de ce que fut cet enfer. Un centre d'interprétation inauguré en 2014 permet de véritablement s'immerger dans la tranchée. 

LE LONG 19EME SIECLE A LIEGE
Présentée au Grand Curtius à Liège, l'exposition reviendra sur ce "long 19ème siècle" qui a vu se mettre en place tous les éléments déclencheurs de la Première Guerre Mondiale. Jusqu'au 31 décembre 2018.

 

LE MUSÉE ROYAL DE MARIEMONT
Le Musée royal de Mariemont et le War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée se sont associés pour présenter les "musée-valises". Chaque valise contient différents objets et ouvrages en lien avec le thème de la première guerre mondiale et permet donc d'aborder le sujet en classe.
Ces valises sont disponibles au Musée royal de Mariemont ou au War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée.

LE WAR HERITAGE INSTITUTE/MUSÉE ROYAL DE L’ARMÉE
Installé à l'ombre des Arcades du Cinquantenaire à Bruxelles, le War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée revient sur l'histoire militaire de notre pays, lequel fut entrainé bien malgré lui dans plusieurs conflits dont celui de 14-18.

LES ANIMAUX DANS LA GUERRE 14-18
Le centre d'interprétation ReGare, à Fosses-la-Ville rendra hommage jusqu'au 30 décembre à de véritables héros oubliés: les animaux. Ils ont en effet joué un rôle essentiel dans le conflit. Outre les chevaux, d'autres animaux -les plus connus étant sans doute les pigeons et les chiens- furent également mobilisés. Si certains eurent la chance d'être mascotte d'un régiment, d'autres furent malheureusement utilisés comme armes vivantes...

NOS HEROS OUBLIES
Le War Heritage Institute/Musée royal de l'Armée invite les élèves des classes de 5e et de 6e primaire à rechercher et à parrainer la tombe d’un soldat rapatrié en la signalant à l'aide d'une plaquette et en plaçant à l’entrée du cimetière un panneau portant l’inscription « Sépultures de guerre belges ». Le site www.wardeadregister.be permet d'effectuer une recherche sur base des rapatriements de l'époque.

PLUGSTREET 14-18 EXPERIENCE
Situé à Comines-Warneton, le centre d'interprétation propose de partir à la découverte de ce que furent les combats mais aussi la vie des populations civiles sous l'occupation.

On terminera en rappelant l'article paru dans Magazine PROF n°39, lequel cite d'autres ressources également fort intéressantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof