News: 2017-2018 au Rideau de Bruxelles


© Gilles-Ivan Frankignoul

23-07-2017

Pour sa nouvelle saison, le Rideau de Bruxelles poursuit ses représentations "hors les murs", dans différentes salles bruxelloises. Parcourons en quelques minutes la programmation en notant la réduction de 50% avec Carte PROF.

La saison débutera le 12 septembre avec Botala Mindele, dans le cadre de "LE RIDEAU @ THÉÂTRE DE POCHE". Botala Mindele (que nous avions présenté le 8 juillet dernier dans l'article consacré à la nouvelle saison du Poche) reviendra sur le désarroi de "l'homme blanc" qui constate que l'Afrique ("son" Afrique des colonies) est désormais adulte et vole de ses propres ailes.

A partir du 17 octobre, place à "LE RIDEAU @ THÉÂTRE MARNI " pour Le vent souffle sur Erzebeth, une fable poétique et épique, portée par une impressionnante distribution et une fanfare de 5 musiciens.

Viendra ensuite "LE RIDEAU @ THÉÂTRE DES MARTYRS" à partir du 26 octobre avec Un grand amour. Mon mari me dit tout, ne me cache rien... Jusqu'au jour ou un journaliste vient me questionner sur le passé de mon mari.

Dès le 21 novembre, "LE RIDEAU @ ATELIER 210" avec J'Accuse: cinq filles sur scène, cinq fille qui (dé)passent les bornes, cinq citoyennes d'aujourd'hui déterminées à repousser les limites imposées et à en découdre avec les idées reçues.

La cinquième pièce de la saison sera une création présentée au "LE RIDEAU @ KVS BOX", Dernier lit, adaptation d'une nouvelle de Hugo Claus pétrie d’amour fou, d’irrévérence et de pulsions mortelles. Un conte amoral mordant et pathétique, tout en clair-obscur, dont l’humeur tragi-comique oscille entre la peinture de Spilliaert et les photographies de Nan Goldin.

rRetour pour la fin de saison au "LE RIDEAU @ THÉÂTRE DES MARTYRS " avec, sous réserve, Oh, Les beaux jours de Samuel Beckett. 50 ans après sa création belge (déjà au Rideau!), Michael Delaunoy met en scène ce chef-d’œuvre de Beckett, à la langue ciselée et percutante. Un texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

Le Rideau, c'est également "les à-cotés" de la scène: les dossiers pédagogiques et les rencontres après-spectacle par exemple. Une occasion de rencontrer les acteurs et de dialoguer avec eux.

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof