News: Le Serment d’Hippocrate


© Etienne Lizambard

15-02-2016

Deux médecins, le père et le fils, ne s'accordent pas sur le diagnostic. Au centre de cette partie il y a la patiente: de quoi souffre-t-elle? "Le Serment d’Hippocrate", au Jean Vilar à Louvain-la-Neuve du 1er au 9 mars. Prix réduit avec Carte PROF.

Lucien et Madeleine, un couple de la cinquantaine, hébergent chez eux « Papa », 78 ans, père de Lucien et « Bonne maman », 77 ans, mère de Madeleine. Un beau jour, Bonne maman fait une syncope. Le médecin de famille étant absent, ils font appel au docteur Blondeau. C’est là que l’aventure commence…

A peine le praticien parti, nouveau coup de sonnette. C’est le docteur Blondeau fils qui apparaît, s’excusant de la malencontreuse méprise. Son père, ne supportant pas la retraite, a tendance à fouiller son carnet de rendez-vous. Évidemment, les diagnostics des deux hommes divergent totalement, ce qui plonge la famille de Madeleine dans le doute.

Calaferte nous entraîne sur les chemins de sa révolte contre la maladie et le monde médical. Lui qui a souffert dans sa chair pendant de très nombreuses années, il met en scène la nécessaire soumission du patient et de son entourage à l’autorité du savoir. Lui qui refusait toute forme de dépendance, il dénonce l’escroquerie, les abus et la trahison du « serment » de certains médecins. Il nous parle du désarroi, de l’incompréhension et de l’injustice devant la maladie.

Prix réduit avec Carte PROF, sur réservation.

Le service pédagogique est à disposition des enseignants pour les séances scolaires et les rencontres avant/après spectacle: adrienne.gerard@atjv.be ou 010/ 47 07 11.

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof